Mise à jour le 5 juin 2009


06 mai 2007, communiqué

Après l’élection de Sarkozy à la Présidence



La bourgeoisie française est en situation de lancer une violente offensive contre les travailleurs et la jeunesse.
Pour faire face à cette offensive, l’urgence est de réaliser l’unité de la classe ouvrière, de la jeunesse et de leurs organisations. Un tel Front unique est contradictoire avec toute politique d’alliance avec Bayrou :
Rupture immédiate avec Bayrou et ses semblables !
Et faire face à la bourgeoisie implique de faire un bilan approfondi et sans concession, car la question est incontournable : comment a-t-on pu en arriver là, alors que l’UMP et l’UDF avaient été battues aux régionales de 2004, alors que Chirac avait subi une claire défaite lors du référendum du 29 mai 2005, alors que la mobilisation exceptionnelle du printemps 2006 avait imposé à Chirac Villepin et Sarkozy le retrait du CPE ?



La défaite est sévère pour la jeunesse et pour les travailleurs : la victoire de Sarkozy, c’est la victoire de patronat, des rentiers et de tous ceux qui veulent engager une brutale offensive contre les travailleurs et la jeunesse, et qui n’ont pas masqué leur volonté de s’attaquer aux acquis sociaux et aux libertés démocratiques.
Les travailleurs et la jeunesse devront et pourront surmonter cette défaite.
Mais ils devront pour cela faire un bilan impitoyable de la politique qui a conduit à un tel désastre : alors qu’il y a six mois encore, la défaite de Sarkozy et de ses semblables pouvait paraître certaine, c’est au contraire à une défaite en rase campagne de Royal, la candidate du PS, que l’on vient d’assister.
Faire un bilan politique implique de prendre en compte toutes les causes de cette défaite de Royal, en particulier : son programme qui tournait le dos aux revendications de la jeunesse et des travailleurs ; une candidate qui avait été pré-sélectionnée par les « médias » et qui, aussitôt désignée par le PS, se déclarait indépendante de son parti, rêvant de prendre Bayrou comme premier ministre ; une candidate qui annonce aujourd’hui – avec Strauss Kahn - vouloir poursuivre jusqu’au bout son entreprise de destruction du Parti socialiste… Mais parmi les causes, il y a aussi la politique de division et de bousille conduite par le PCF, LO et la LCR, rejetant toute perspective de gouvernement des organisations ouvrières.

Ce bilan devra aussi prendre en compte le refus de tous les dirigeants des organisations ouvrières, quand cela était nécessaire (en 2004, en 2005, en 2006), de combattre pour chasser Chirac, alors que la jeunesse scandait :« Chirac, Villepin, Sarkozy, mêmes racailles, une solution, qu’ils s’en aillent ! ».

On ne pourra pas faire face au gouvernement ultra-réactionnaire que Sarkozy se prépare à installer sans un tel bilan, qui sera nécessairement tiré par l’ensemble de la jeunesse et des travailleurs. Sur cette base pourra être réalisé le Front unique contre Sarkozy et son gouvernement..

C’est dans cette réflexion, dans ces combats, que la jeunesse – aux côtés des travailleurs - posera la question de la construction d’une véritable organisation révolutionnaire..

Le 6 mai 2007, à 21 heures.



Le
dernier bulletin est sorti !


Pour nous contacter

Pour s'abonner